.

L’ACCES A L’EAU

L’ADEFRAMS met en œuvre, depuis 1999, des programmes d’alimentation en eau visant l’approvisionnement et l’autosuffisance en eau potable de villages marocains et sénégalais.
Ces projets accompagnent des initiatives locales proposées par des associations villageoises ou les autorités locales, et se concluent toujours par la formation et la responsabilisation des communautés des villages à l’hygiène, la sauvegarde de la ressource en eau, la gestion et l’entretien des équipements.
Les projets d’accès à l’eau ont pour objectif de procurer une autosuffisance en eau potable aux populations désavantagées. En favorisant l’accès à une eau abondante et de qualité, l’ADEFRAMS et ses partenaires apportent des solutions concrètes aux problèmes que rencontrent quotidiennement les populations rurales. Ces projets s’inscrivent dans des perspectives de développement durable pour les villages concernés en s’appuyant sur la présence d’associations locales.

  • Le projet AEP du douar de Chbilia (Maroc)
Ce projet, initié en 2007, a pour objectif, l’amélioration du système d’alimentation en eau potable du douar de Chbilia (Commune Rurale de Sfassif, Province de Khémisset, Région Rabat-Salé-Zemmou-Zaër) par un approvisionnement pérenne en eau de qualité pour l’ensemble de sa population (2 445 habitants). Il fait suite à une sollicitation du Gouverneur de la Province pour compléter les actions mises en place par les acteurs nationaux, notamment via le PAGER et l’INDH, dont le douar de Chbilia n’avait pu profiter.

Depuis 2007, le projet a permis la construction de canalisations ainsi que la sensibilisation de la population à la gestion de l’eau. Des résidents de ces communes ont commencé à être formés, afin qu’ils aient les compétences techniques suffisantes pour être en charge de la gestion du réseau et dupliquent ce projet pilote à d’autres douars.

Eau-Maroc


Partenaires du projet : Agence de l’Eau Seine Normandie, Syndicat des Eaux d’Ile de France, Province de Khémisset, Conseil Régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Département des Yvelines, Commune Rurale de Sfassif, Agence du Bassin Hydraulique du Sebou, Office National de l’Eau Potable,…

  • Projet de généralisation d’accès à l’eau potable en zone rurale (Ain Jemaa et Sfassif):

Tout en poursuivant son action menée à Chbilia (commune rural de Sfassif), l’ADEFRAMS, avec le soutien du SEDIF, a été sollicitée pour mener un projet similaire dans la Commune voisine d’Ain Jemaa.

Le projet, d’une plus grande ampleur cette fois-ci vise, au sein des deux Communes rurales, à assurer l’accès à l’eau domiciliaire en réalisant des opérations pilotes auprès de foyers défavorisés, développer la gestion du service local de l’eau en assurant une assistance à maîtrise d’ouvrage à destination des élus et du service technique et en apportant un appui à l’exploitation du service à destination des usagers, sensibiliser les enfants et les parents d’élèves à l’hygiène et à la préservation de l’environnement en raccordant une école primaire à l’eau.

Les équipes ont commencé leur travail en octobre 2011 et les études préalables ont été terminées au printemps. Les premiers travaux ont eu lieu au cours du mois de mai 2012 dans la Commune rurale d’Ain Jemaa.


  • Le projet d’alimentation en eau de 12 villages aux alentours de Ninefesha (Sénégal)
Ce projet, lancé en 2008, est le fruit d’un partenariat entre l’ADEFRAMS et la Fondation Education Santé qui a son siège à Dakar et intervient depuis plusieurs années déjà dans le village de Ninefesha (Région de Kédougou)). Il avait pour objectif d’améliorer le système d’alimentation en eau de 12 villages et permettre le développement d’activités génératrices de revenus pour les populations locales, et principalement les femmes.

Partenaires du projet : Fondation Véolia Environnement ( mécénat de solidarité), Conseil Général des Yvelines, villes de Mantes-La-Jolie, Ambassade de France au Sénégal, Fondation Education Santé, Ministère de l’Hydraulique sénégalais.

Sans titre2
Femmes du village de Niapouar apportant de l’eau depuis une source