.

L’HISTORIQUE DE L'ASSOCIATION

Avec près de 25 ans d’existence, l’ADEFRAMS a su au fil du temps évoluer tout en s’adaptant à son environnement. D’une structure historiquement axée sur les programmes sociaux de la Politique de la Ville en France (13ème arrondissement de Paris) et sur les échanges interculturels et professionnels avec le Maroc, l’ADEFRAMS a su nouer des liens forts avec de nombreuses collectivités territoriales en France, au Maroc puis au Sénégal.
Ces évolutions l’ont conduite peu à peu à animer tout particulièrement des programmes de coopération décentralisée.

En 2000, l’Association signe un accord de siège avec le Royaume du Maroc en tant qu’ONG franco marocaine.


Rappel des actions passées 

  • La préservation du patrimoine bâti marocain
L’ADEFRAMS a développé de nombreux programmes de préservation du patrimoine au Maroc par la création et l’animation de chantiers-écoles (Ben Guérir et Essaouira) avec la formation de jeunes marocains aux techniques de restauration du patrimoine bâti.

Ces programmes d’échanges et de formation d’artisans français et marocains ont permis en collaboration avec les Compagnons du Devoir du Tour de France, le Ministère Marocain des Affaires Culturelles et l’UNESCO, la restauration du bastion Ouest de la muraille des remparts d’Essaouira, et de l’ancien consulat de France qui accueille désormais l’Alliance franco-marocaine.

consulat
Le Consulat d'Essaouira

Ces restaurations ont permis d’affirmer la mise en valeur et la redécouverte de techniques traditionnelles parfois oubliées, la formation de jeunes pour ancrer cette action dans le temps, et la transmission de savoir-faire, grâce aux échanges de compétences des professionnels, la collaboration avec les différents acteurs locaux et internationaux et l’implication des populations civiles.

  • Les échanges interculturels

L’ADEFRAMS organise en partenariat avec des associations européennes, marocaines et sénégalaises, des séminaires internationaux basés sur les échanges de jeunes, de jeunes adultes et de jeunes professionnels (chantiers internationaux, camps de découverte, séminaire Tanger 2002, séminaire Dakar 2007, Errachidia 2009, Assilah 2010, Khémisset 2011). L’objet de ces échanges est d’abord de développer, à travers l’engagement associatif et humanitaire, les réflexes de solidarité et d’action collective des jeunes.

page8_1                 page8_4
Séminaire de Tanger 2002   Séminaire de Dakar 2007



Pasted Graphic
Séminaire de Khémisset 2012




Aujourd’hui, l’ADEFRAMS participe aussi à des programmes de sensibilisation à l’action humanitaire en permettant à des jeunes d’organiser et d’assister aux campagnes d’opérations de la cataracte (voir onglet santé et ingénierie humanitaire).

  • Les ateliers socio-linguistiques
L’ADEFRAMS, forte de sa volonté d’implantation concrète dans son territoire (Paris 13ème), a mené, pendant de nombreuses années, des actions sociales liées à la Politique de la Ville en proposant notamment des cours d'alphabétisation destinés aux femmes primo arrivantes, habitant le 13ème arrondissement.

page9_1
Atelier de savoirs socio-linguistiques 2006


  • La médiation culturelle

Développés de fin 2007 à 2009, les ateliers de médiation culturelle étaient destinés aux jeunes de 13 à 17 ans pendant les périodes de vacances scolaires.

Ayant pour objectif de leur fournir les repères nécessaires pour appréhender différents aspects de la culture (théâtre, musique, danse, cinéma...), ils apportaient aux jeunes les aspects théoriques et pratiques de chaque art.

Ouvrir les jeunes aux activités culturelles concourt à leur intégration sociale et permet également d'éveiller leur sens critique. Les ateliers de médiation culturelle participent par là à leur construction et à leur épanouissement.

Les deux premiers ateliers de médiation ont concerné le domaine de l’image (vidéo, cinema, internet), le troisième le domaine du rap et du hip-hop. En 2009, le thème concernerait les arts de la rue et plus particulièrement le graffiti/tag.