RENFORCER LE DIALOGUE ENTRE ASSOCIATIONS ET MUNICIPALITES MAROCAINES



La première étape de ce projet a eu lieu les 21, 22 et 23 octobre 2011 à Khémisset puis à Sfassif, Communes pilotes retenues pour le démarrage du programme.

Le projet ambitionne la mise en place dans chaque commune en fonction de son importance, d’une structure appelée « Conseil consultatif de Démocratie Locale  » qui serait représentative des différentes organisations d’un territoire (associations, conseils de quartier pour les grandes communes urbaines, groupements de jeunes,…).


Caisse de résonance au contact quotidien des habitants, ce conseil permanent informerait régulièrement les élus des municipalités des besoins et demandes des populations car « rien n’est pire que d’avoir le sentiment que l’on n’est pas écouté ».

Ensuite, les élus en fonction des priorités municipales répondraient ou non positivement aux sollicitations et rendraient compte de leurs décisions à l’occasion des comptes rendus de mandat.
Ainsi, les Municipalités seront à l’écoute de ce relais des habitants et prêtes à ancrer ce dialogue dans la gestion des affaires publiques.

Afin de mener à bien ce projet, l’ADEFRAMS a sollicité l’appui technique et financier de l’ADS (Agence de Développement Social) et plus particulièrement de sa coordination régionale.


Pasted Graphic
Séminaire à Khemisset en 2011